J’ai, avec les larmes, le même problème qu’avec n’importe quel engrenage : j’ignore généralement pourquoi elles commencent (précisément), et comment les interrompre… Durant toute la journée de mardi, j’avais la sensation de les couver, elles affleuraient et je n’arrêtais pas de leur ordonner “pas maintenant, pas maintenant”… Mon sommeil avait été bref, et peu reposant….Lire la suite de « Où il est question d’une visite post-mortem, d’une nausée de non dits, d’un présent en mine de crayons, de l’importance morale du nombre 100, et d’une étoile sur la chaussée * »

Share Button

J’ai dénoué les extrémités dorées de la papillote, “chocolat noir nougatine”. Sur le papier fin, roulotté, j’ai lu : “L’absence diminue les médiocres passions, et augmente les grandes, comme le vent éteint les bougies, et allume le feu. La Rochefoucauld”. Le chocolat avait une consistance friable, je le préfère fondant. J’étais allongée dans le canapé,…Lire la suite de « Watch out the world’s behind you »

Share Button