A travers la vitre sale du train, on ne distingue des lampadaires que leurs lumières oranges, suspendues, comme si elles ne reposaient sur rien. Elles sont troubles parce que mes yeux sont fatigués. Je les ferme et, sous mes paupières, la persistance rétinienne les transforme en nuages larges aux contours imprécis. Je pourrais pleurer, il…Lire la suite de « Look closer… »

Share Button

[En écrivant ce bilan, j’avais l’intention d’en rédiger un tous les ans par la suite, afin de conserver les souvenirs évidemment, et de constater les changements éventuels au fil des années… L’année dernière, les mots jaillissaient instantanément, ils étaient évidents. Cette fois-ci, j’ai noté “Pour la première fois, j’ai :” et la suite a été…Lire la suite de « Bilan très rapide (2) »

Share Button