Dans mon sac trop lourd, il y a un livre, un baladeur, un journal intime, des stylos qui n’écrivent plus, des zippos vides, du tabac, des cigarettes dans une boîte Marilyn, des mouchoirs en papier zébrés offerts il y a bien longtemps par miss immature pour “pleurer avec élégance”, un répertoire téléphonique plein de numéros…Lire la suite de « Les boîtes à souvenir »

Share Button

Elle m’a trouvé, pleurant devant la litière renversée par terre du chat, assise au milieu des granulés, et elle s’est mise à rire avant de me prendre en photo “il faut que tu te voies”. Il y a une fille avec des collants violets fluo ridicules, le maquillage coulant, sa bouteille de despé se vidant…Lire la suite de « you’re no rock’n’roll fun »

Share Button