Pendant longtemps, je me sentais coupable de souhaiter leur mort, imaginaire du moins. Savoir si je me sentirais libérée sans eux, ou si je n’étais pas capable de vivre autrement que pour eux… Etre confrontée à leur disparition pour comprendre quel rapport m’unissait à eux. En ce moment, je les vois différemment, de façon cruelle,…Lire la suite de « Bird, I cannot see a thing »

Share Button

J’en ai assez de m’auto-persuader, de m’accrocher, de me fixer des objectifs, et j’y croirais presque ! Jusqu’à la prochaine crise de larmes. c’est indécemment laid une larme : c’est sale, poisseux, irritant, ça me fait un maquillage à la Robert Smith. Ils disent que c’est de la faiblesse de déprimer, parce que tout le…Lire la suite de « Fox in the snow… »

Share Button