D’une certaine manière, cette année est une perpétuelle absence. Absence de mots ici, notamment. Ce n’est pas de la paresse de ma part, c’est plutôt de la lassitude car je n’ai rien d’inédit à partager. On pourrait me rétorquer que si j’avais attendu d’avoir quelque chose d’intéressant à dire pour écrire, ce blog serait une…Lire la suite de « Un hiver et un demi printemps d’absence »

Share Button

Ces dernières semaines, j’ai essentiellement vécu des levers et des couchers de soleil à longueur de journées (les semaines duraient environ quarante-huit heures). Quand je sortais de chez moi, la nuit était encore présente, à peine grisée par l’approche de l’aube. Je distinguais uniquement l’asphalte anthracite sous mes pieds. Devant et au-dessus de moi, le…Lire la suite de « Où il est question de descriptions maladroites, de vide et de rien, de feuilles mortes et de fleurs fanées à ressusciter »

Share Button