Avant la brume de l’automne, j’aimerais ne pas totalement oublier ces saisons qui n’ont pas été photographiées (au printemps je n’avais pas le temps ; l’été venu, j’ai oublié l’appareil photo et une unique chute sur le carrelage d’une cuisine a définitivement achevé mon téléphone portable). J’écris sur mon chromebook, posé sur mes genoux, assise…Lire la suite de « 1797 mots pour remplacer les photos* »

Share Button

Le réveil m’a extraite d’un rêve dans lequel je finissais la rédaction que j’avais prévu de rendre d’ici midi. Même si je sais que, chez moi, ça se produit à chaque début d’activité professionnelle (or c’est plus agréable d’écrire que de lire des codes barre d’articles en caisse par exemple), je déteste toujours autant travailler…Lire la suite de « Aujourd’hui. »

Share Button