Pendant ces mois d’absence, je n’ai pas attendu d’enfant. Je n’ai pas écrit un roman non plus. Personne ne se serait posé la question de toute façon. Il y a longtemps que mes absences n’étonnent personne. L’inverse serait inquiétant après tant de disparitions. En fait, je ne voulais pas écrire ici avant d’avoir fini d’écrire…Lire la suite de « Un peu du printemps, beaucoup de l’été, et l’automne qui se profile »

Share Button

Avant toute autre perception relativement claire de la réalité, je me rappelle d’avoir constaté que l’oreiller était placé à droite, c’était drôle parce que j’avais rêvé de l’Amant… En son absence, mon oreiller est toujours au centre du matelat. Je n’ai un comportement maniaque qu’avec mon lit : il doit être soigneusement bordé au fond…Lire la suite de « les amants rêvés, les détails qui deviennent mystères, les voix sans visage… »

Share Button