inventaire

* 1 soupir étouffé et la trace de mes dents sur un oreiller de fortune.
* 3 suçons dans mon cou : “je garde mon écharpe parce que j’ai très mal à la gorge”.
* 2 tâches d’encre sur les mains et 2 enveloppes enfin postées. J’hésitais à les remettre dans mon sac quand elles ont été avalées par la grosse boite jaune. J’ai eu très envie de la démonter pour les reprendre.
* 10 feuilles orange desséchées se balancent sous les giboulées : ce n’est pas encore le printemps.
* 1 corbeau se déplace avec des brindilles dans le bec : c’est presque le printemps.
* 1 drôle d’idée : enregistrer les cris sinistres des corbeaux et le son de la pluie dans mon baladeur.
* 4 invitations au cinéma : il faut faire la queue dans la file d’attente Monsieur, je ne peux pas être partout à la fois. Votre tour viendra peut-être la semaine suivante, ou alors jamais. Mais au fait avez-vous remarqué la présence de ce bijou symbolique autour de votre cou ?
* 1 hésitation en entendant mon téléphone sonner… Je l’ai regardé, je n’ai pas décroché.
* 1 envie d’hurler : dans le métro, écrasée par des anonymes inexpressifs pendant que 4 silhouettes noires passent sur le petit pont juste au dessus.
* 1 sensation de bien-être : dans la petite rue face à l’Opéra, l’air doux et humide, une fine ligne ensoleillée entre deux nuages épais, fouler le sol au son de Ziggy Stardust.
* 1 visiteur timide : erre entre les rayons avec une feuille à la main, “je peux vous aider ?”, “Euh.. non c’est pas la peine”. 25 minutes plus tard, en me tendant sa bibliographie de cours : “Euh finalement…” Il m’amuse parce que j’ai été pareille : je n’osais pas demander de l’aide à la documentaliste, et je n’avais jamais appris à me servir du logiciel à cause des gens qui s’impatientaient derrière moi, je ne voulais pas les faire attendre.
* 1 visiteur surpris : “oh mais c’est une bibliothèque !” “Hé oui ! elle est bien cachée, n’est-ce pas ? La porte des toilettes c’est juste à côté” “Comment vous savez que …” “J’ai l’habitude.”
* 1 paradoxe éternel et exaspérant, je le constate une fois de plus : tout ce que je désire viscéralement m’indiffère dés que je l’obtiens.
* 3 extraits de chansons dans ma tête au gré des circonstances :
“Peut-être oui, peut-être non, ça m’est égal de toute façon, à droite à gauche ça je ne sais pas, de haut en bas oui, pourquoi pas”
“Give me more than one caress Satisfy this hungriness Let the wind blow through your heart Oh wild is the wind”
“I may find you there and float on wherever the river may take me. Wherever the river may take me. Wherever the river may take us. Wherever it wants us to go.”
* 3 odeurs entêtantes : Narguilé fraise, encens, eau de toilette masculine
* 3 parties d’un corps, sa peau était : rugueuse sur les joues, très douce au creux des reins, en relief – cicatrice – sur le torse
* 1 mensonge : “tu peux avoir confiance en moi”
* 3 fois d’affilée cette vidéo :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 1 = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>