Archives mensuelles : mars 2016

Le revoir

arbre-solitaireLe vent ne suffisait pas à la pousser dans l’autre direction. Il soufflait fort sur son visage, comme pour l’éloigner de l’arbre. Je veux seulement savoir s’il y a, dans l’écorce, les traces de notre amitié, ces dessins avec nos initiales dans le bois, se répétait-elle. Vérifier si l’herbe est encore aplatie, jaunie, par endroit arrachée, par nos longues après-midi à discuter, adossés au tronc, jambes nues entremêlées. Réussirait-elle à ne pas tourner le regard vers la deuxième branche sur la droite ? Non, ses sens seraient trop à vif. À mesure qu’elle se rapprochait, elle le comprenait : ce n’était pas leurs souvenirs qu’elle souhaitait se remémorer. D’une manière ou d’une autre, quoi qu’il soit devenu, c’est lui qu’elle espérait revoir, entendre, percevoir, au pied de l’arbre auquel il s’était pendu.

C’était ma contribution à l’atelier n°2 du Blog à mille mains, à partir d’une photo de Dame Ambre avec l’insertion, dans le texte, de la phrase « le vent ne suffisait pas ».

Share Button